« A propos des commentaires | Accueil | de Ma Yan à IBM... »

06 décembre 2004

des nouvelles de Ma Yan...

Il ne me parait pas incongru de débuter ce "journal de Chine" par l'histoire qui, depuis mon arrivée dans ce pays voici déjà plus de quatre ans, m'a le plus marqué et a eu le plus de retombées. Je veux parler de Ma Yan, cette jeune fille du sud du Ningxia, menacée d'être privée de scolarité par manque d'argent au moment où son journal intime m'est arrivé entre les mains. Sa publication, d'abord dans Libération, puis en livre, a fait le tour du monde avant de revenir en Chine : sous la forme d'un livre retraduit en chinois, mais aussi et surtout sous la forme d'une action de solidarité avec les enfants de cette région qui compte parmi les plus pauvres et oubliées de Chine.

J'y suis retourné une nouvelle fois ce weekend, pour accompagner un journaliste de France2 venu tourner un portrait de Ma Yan pour Envoyé spécial (diffusion en janvier, pour les 15 ans de l'émission!). Nous avons retrouvé Ma Yan et sa famille dans leur nouvelle vie à Wuzhong, une ville moyenne du Ningxia, à 300 km au nord de leur village, où la jeune fille a été admise dans un grand lycée (en fait le plus grand du Ningxia, avec 3.600 élèves!).

Le succès du livre a eu des retombées positives pour elle, puisqu'elle reçoit une partie des droits d'auteur (sur lesquels elle verse 25% à l'association Enfants du Ningxia), et a permis à sa famille de quitter la misère du village pour le (modeste) confort de la ville.

Ma Yan, ses deux jeunes frères et leur mère, Bai Juhua, nous ont accompagné dans leur village natal, Zhang Jia Shu -par un froid glacial porté par un vent violent qui vous glace et vous transforme en iceberg en quelques secondes...-, pour revenir sur les lieux du début de cette histoire miraculeuse.

C'est toujours une fête pour moi de revenir dans ce village perdu où "tout a commencé", et pour Ma Yan c'était la première fois depuis qu'elle l'a quitté à la rentrée des classes. L'heure de retrouvailles joyeuses et bruyantes avec la famille et les amis laissés derrière. S'il y avait de l'envie de la part de ceux qui ont été laissés derrière, cela ne se sentait pas.

A chaque visite -c'est la treizième ou quatorzième en trois ans...- nous faisons le point sur l'aide apportée par l'association. Cette fois, visite à la salle multimédia avec 50 ordinateurs en réseau que nous avons financée au collège de la commune de Yuwang, l'ancienne école de Ma Yan. C'est génial de voir ces enfants de paysans pauvres apprendre à taper sur ces machines dont la logique sociale chinoise de l'heure devait logiquement les priver.

Le projet était né d'une demande du directeur du collège qui avait ainsi été exprimée : "si ces enfants quittent cet établissement sans avoir accédé à la technologie moderne, nous aurons formé les nouveaux analphabètes du XXI° siècle". Et, de fait, beaucoup d'entre eux se retrouveront dans les villes comme 100 à 200 millions de paysans au cours des dix ou quinze prochaines années, et, sans accès à la technologie, seront le lumpen des métropoles chinoises. Avec cet accès même rudimentaire aux ordinateurs, ils ont une petite chance de plus...

Visites également à des familles que nous apprécions et appuyons. Celle de Ma Shiping, en particulier. Cette jeune fille agée de 17 ans, a été mariée contre son gré à 16 ans, et est déjà mère d'une petite fille. Elle nous a récemment envoyé une lettre extraordinaire d'où j'extrais ce passage :

"J'ai toujours essayé d'être fidèle à mes rêves, mais de nombreux facteurs extérieurs me ramènent toujours à la réalité. J'ai le lourd fardeau de la vie sur les épaules, et je ne pourrai plus jamais revenir aux beaux moments de la jeunesse. Je sais désormais que je suis une mère, que je ne peux plus avoir les mêmes rêves que les autres filles de mon age, avec espoir d'un avenir enchanteur. Mais je ne veux pas abandonner, je veux me libérer de la fatalité, et revenir au monde de mes rêves, être une jeune personne moderne ayant un idéal et un but. Pouvez vous me dire si c'est possible ?".

Un voyage au Ningxia, c'est une plongée dans le monde réel, sans superflu, sans illusions, sans fard. J'en reviens à chaque fois bouleversé et désireux de faire un peu plus pour les aider.

Ma_yan_ordis_1

Posted by Pierre Haski on décembre 6, 2004 at 02:52 PM | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d834528bb169e200d8343cc77a53ef

Listed below are links to weblogs that reference des nouvelles de Ma Yan...:

Commentaires

Bonjour,

Je suis très heureuse de lire que Ma Yan et sa famille ont maintenant espoir d'une vie meilleure. Je suis une jeune retraitée de l'enseignement et je cherche une façon de poser des gestes humanitaires valables pour les plus démunis de la planète. J'envie ceux et celles qui ont eu «la chance» d'entrer en contact avec Ma Yan et de pouvoir faire une différence. Ceci donne espoir de jours meilleurs!
Estelle

Rédigé par : Estelle Paillard | 12 déc 2004 22:39:47

Bonjour:
Avant tout je m'excuse par mon français déficient.
Il i a trois jours que j'ai découvert votre journal et je suis très contente de le suivre. Je veux dire que Ma Yan, Le Ningxia et Pièrre Haski sont comme une "drogue"pour moi. Aussi que depuis que j'ai lu MA YAN ET SES SOEURS je pense beau coup avec Ma Shiping
mais je crois aussi que sa vie ne sera pas comme celle
de la génération de sa mère.
Amicalement,


Rédigé par : Soledat | 16 déc 2004 08:28:32

Le passage de la lettre de Ma Shiping est vraiment magnifique. Je trouve ce blog très intéressant car il me montre une Chine 'réelle' et quotidienne que je ne connaissais pas.
Bon Blog !

Rédigé par : Vince | 17 déc 2004 02:09:27

votre blog est vraiment bien. grâce à vous je découvre tout un monde fascinant. merci.

Rédigé par : nicolas | 17 déc 2004 03:40:44

Pierre,
Je viens de découvrir les blogs de Tahiti et suis notamment chroniqueur dans un hebdo, du joli nom de Toere. Proche de l'Union plurielle mais trop souvent véhément et très marqué politiquement.
Je cherche donc, outre les contacts directs avec Libé, des échanges pour trouver matière à publier avec autorisation dans Toere. Et l'histoire, ton votre histoire avec Ma Yan mériterait d'être connu des lecteurs de Tahiti. Premier contact donc dont les développements trouveraient leur place avec ton adresse e-mail. Impatient de te lire. Aimeho

Rédigé par : Aimeho Charousset | 17 déc 2004 05:05:11

Bonjour Pierre,

je te félicites pour ces carnets de notes et quelques tranches de vies bien sympathiques. Je te renouvelle ma proposition de collaborer avec ton assoc. "Le Enfants du Ningxia", car je pense que ça en vaut vraiment la peine. Je suis actuiellement de retour à Genève, mais je devrais revenir sur Pékin en mars-avril.

Bon vent et très bonnes fêtes à toi.

Michel

Rédigé par : michel galli | 19 déc 2004 02:10:44

j'ai bocoup aimé le journal de ma yan et votre blog est bien.ciao

Rédigé par : janet | 26 jan 2005 16:53:04

Bonjour Pierre,je m'appel Joel,j'ai 16ans et avec mon lycée de Dives/mer(14)on travaille sur la Chine et Ma Yan.On lit Le journal de Ma Yan(je l'ai lu 9fois)et je voudrais savoir si tu avais une adresse à me donner pour écrire à Ma Yan répond vite sur [email protected] et j'ai un site sur Ma Yan http://mayan.skyblog.com Joel

Rédigé par : Joel | 6 fév 2005 00:40:47

Bonjour,
Je suis en formation actuellement sur la solidarité internationale en France. Je travaille sur un dossier concernant le droit des femmes en Chine, vaste programme. A ce sujet, j'ai lu le récit de Ma yan et suis sur le livre Ma Yan et ses soeurs. J'ai beaucoup apprécié la sincérité et la tenacité de ces jeunes chinoises. Dans le cadre de mon étude, avez-vous quelques pistes à me suggérer, des sources d'information à me recommander ?
Je vous en remercie d'avance.

Pascale PERIOT alias Typhon sur Internet.

Rédigé par : PERIOT | 21 fév 2005 18:53:52

Sur le forum Le Monde, un utilisateur a relevé deux avis contradictoires sur l'éducation en Chine:

plutôt optimiste venant de chercheur chinois: http://www.barbier-rd.nom.fr/journal/article.php3?id_article=181

plutôt pessimiste venant de Pierre Haski: http://www.couleursdechine.org/education_chine.htm

Rédigé par : Nicolas | 27 fév 2005 21:21:22

Un seul commentaire: En ce moment la chine se dresse devant les nippons.

Rédigé par : Partégal | 12 avr 2005 10:46:27

Salut !!!!!!!!!!!!!
J'ai lut le journal de la courageuse Ma Yan et sa ma fait prendre consience de la chance que j'ai d'aller à l'école j'aimerais faire un don pour aider MA YAN ou méme peut étre lui écrire en "anglais" bien sure. J'aimerai qu'elle
sache qu'en France et ailleur on l'admire et qu'on la soutient.
A ++++++++

Rédigé par : Olivia | 21 avr 2005 21:00:27

Olivia:Si tu cherches sur internet "Association Enfants du Ningxia" tu verras comme on peut aider.
L'adresse de l'Association est la suivante:

45, rue N.D. de Nazareth
75003 PARIS

Je te recommande de lire aussi le livre MA YAN ET SES SOEURS. Auteur: Pierre Haski
Editions Ramsay- Paris
Salut

Rédigé par : Sol-Barcelona | 22 avr 2005 06:19:59

j'ai lu ce livre avec beaucoup de tristesse pour cette fille qui à plein d'espoir et de rêves et moi qui n'a pas d'espoir ni de rêves je suis une fille qui ne manque de rien mais pourtant j'aimerais ressemblé a cet fille qui a du courage et tellement d'amour plein le coeur ! je lui souhaite le bonnheur quel désire !

Rédigé par : marine | 23 avr 2005 17:54:13

J'ai eu récemment connaissance de l'histoire de Ma Yan par mon professeur de Chinois à Montpellier.
Moi même j'appartiens à une association qui s'occupe des fillettes de GUANGXI et je vous remercie vivement pour tout ce que vous avez fait à travers votre association.
Je pars un mois chez les Miaos, en Octobre prochain, et je reprendrai contact avec vous pour mieux connaître votre association.
BON COURAGE
jacqueline FLORIANT

Rédigé par : FLORIANT | 31 mai 2005 15:57:22

Bonjour,

Nous cherchons la cassette de l'émission d'Envoyé Spécial sur Ma - Yan qui a été diffusé en janvier 2005 sur France 2. Savez-vous où il est possible de se procurer cette cassete ou est-ce que quelqu'un qui lit ces pages la possèderait?

Merci,

Lorenzo

Rédigé par : Lorenzo | 8 juin 2005 00:22:40

Bonjour Pierre,
Nous sommes deux français vivant à Tianjin et ayant découvert ton blog de puis peu. Nous aimerions lire le Journal de Ma Yan. Pourrais-tu nous indiquer s'il est possible de se la procurer en Chine (Pékin) ?
Salutations
Luc

Rédigé par : Luc | 14 juin 2005 11:31:11

bonjour,
J'ai 13 ans et je suis collégienne, quand j'ai lu le journal de Ma Yan j'ai eu beaucoup de compassion pour elle, en france les élèves "modernes" ne ce rendent pas compte de la chance qu'ils ont de pouvoir aller à l'école! En tout cas bravo à Ma Yan et à Pierre haski!
J'aimerais pouvoir parler avec ma yan par e-mail ou par un autre moyen serai-ce possible?

Rédigé par : Emeline | 23 août 2005 00:39:36

Je mapelle emma et le livre de ma yan ma baucoup toucher car ces une histoire vrai cette jeune fille et povre et elle ne peux pas faire des étude.Elle a pu faire un journal imtime trés touchant je souhete a ma yan de bien réussir ces études.

SALUT A TOUS!!!

Rédigé par : emma chapuis | 14 sep 2005 16:05:47

salut a tous je sui bien contente que ma yan a réussi a aller au lycée tous les commentaires que je vois me touche vraiment je ne regreterer jaimais davoir lu un si beau livre je souhaite a ma yan de gagner de largent et de devenir riche lol salu a tous et gro bisou

Rédigé par : emma chapuis | 14 sep 2005 16:10:26

bravo vous etes les meilleurs c'est tres original

Rédigé par : khalilo | 5 nov 2005 19:28:04

Bonjour Ma yan,
comment tu vas,j'espère que tu vas bien .Je pense que tu deviendras une policiere comme tu le souhaite.Nous avons bien aimé ton journal et nous prenons conscience de la chance que nous avons d'aller à l'école qui est si proche de chez nous.J'éspère que ta mère se porte mieux a présent.On aimerais avoir ton adresse pour pouvoir t'écrire et avoir de tes nouvelles.
Et nous remercions Pierre Haski de t'avoir aider.
Sarah,Emma et Reda

Rédigé par : reda | 8 nov 2005 17:28:55

C'est drôle, j'avais entendu dire de la bouche de Mayan qu'elle voulait être journaliste... mais pas gendarme? (Dans le reportage des dix ans d'envoyé spé'. ) A-t-elle changé d'avis en six mois, après des excès de surf sur Internet grace aux ordinateurs récoltés par le livre? Ou bien est-ce une "malencontreuse" influence externe - mes yeux se plissent..;-))) (p-e la main qui a dicté à Reda aussi...ces qlqes mots face au "matraquage" actuel sur les ondes françaises; m'avancerai-je trop?) qui lui dicterait un avenir plus sûr? Alors flic ou voyou? ;-) Pierre, il est important de rectifié cette imprécision, il en va de votre dignité de reporter!!! Amusant (mais non dérisoire) en tous cas.
PS: C'est Madame Sarkozy qui va être contente... (Présente ainsi que Laurent Voulzy à l'occasion de l'émission pour commenter votre sujet, je me souviens!) :-)

REPONSE : A l'origine, dans son Journal, Ma Yan écrivait qu'elle voulait devenir policière! Depuis, elle a changé et, n'en déplaise à qui vous savez, elle veut devenir journaliste. Elle a une définition assez particulière du journalisme puisque, pour elle, c'est "sillonner la Chine pour aider les enfants pauvres"...
PH

Rédigé par : ber | 8 nov 2005 21:55:15

Que grand bien lui en prenne! Je sais maintenant.

Rédigé par : ber | 9 nov 2005 01:02:26

bonjour
est il possible d'écrire à ma yan pour lui poser des questions?

Rédigé par : mme moullard | 15 nov 2005 18:08:33

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.